25-03-18 – Du Grand Bornand, au Chinaillon, Le Reblochon c’est tout bon !

Le Grand Bornand, à une heure de l’aéroport de Genève c’est un village-station qui vit toute l’année, au gré des saisons dans le merveilleux massif des Aravis.

2000 vaches, des alpages à près de 2000 mètres d’altitude pour un peu plus de 2000 habitants, un domaine skiable de 86km, du parapente, une galerie d’art en plein air, etc… et ça s’appelle:


A peine arrivé, j’y vois la vache du Tour de France exposée…A peine à table, Raclette, fondue,…

De toute évidence, le village est connu comme étant la capitale de l’Art Vache. 
Logique d’autant plus quand on sait que c’est la première commune agricole du département avec plus d’une cinquantaine de fermes en activité.

La vache ! Elle est célèbre de par ses sculptures, peintures, photos, bandes dessinées…
Un troupeau artistique pour le moins inattendu, un troupeau de traditions bien vivant !

Margaret trône à l’entrée du village devant deux chalets typiques du Grand Bornand,
à l’espace Grand Bo, La vache aux yeux bleus, la vache en bois flotté, la vache répression;
Juste en face de la patinoire c’est la vache du Tour de France qui attend votre passage avant celui du retour des vaches en Alpage.

Aux pis des Vaches,…le Reblochon !

La longue histoire du Reblochon… une sorte de maraudage.

Le Reblochon est né dans les Aravis, en Haute-Savoie, au 13ème Siècle. En vous promenant dans les alpages l’été, vous y rencontrerez les trois races de vaches dont le lait sera utilisé:
L’Abondance, la Montbéliarde et la Tarine. A l’époque, les producteurs de lait n’étaient pas propriétaires de leurs terres et la location des alpages était proportionnelle à la quantité de lait produite. Le jour de la mesure, le fermier limitait la traite pour réduire sa redevance. Le contrôleur à peine parti, le fermier effectuait une seconde traite, en patois il “re-blochait”.

Le lait obtenu lors de cette deuxième traite était beaucoup plus riche en crème, et de ce procédé était fabriqué un fromage: Le Reblochon fermier. Aujourd’hui, la totalité de la traite est transformée en Reblochon tout au long de l’année.

Y’a pas de saison pour le Reblochon !

Un fromage au lait cru, protégé par l’Appellation d’Origine Contrôlée & Protégée (AOC & AOP) faisant partie du patrimoine français des fromages de tradition. Un véritable savoir-faire produit uniquement en Haute-Savoie, et au Val d’Arly en Savoie.

Le Reblochon fermier, reconnaissable à sa pastille verte (et sa mention Reblochon fermier sur son emballage), Le Reblochon laitier est reconnaissable à sa pastille rouge.

Et donc on en arrive aux traditionnelles maisons que l’on retrouve ça et là au pied du Mont Lachat, au Chinaillon et au Grand Bornand.

Le toit à deux pans est recouvert d’ancelles en épicéas ou mélèze et on retrouve une ossature en madrier, la charpente est constituée de futs encore ronds.

Une des caractéristiques: Les murs extérieures sont constitués de planches positionnées à l’horizontal pour favoriser une bonne aération au niveau de la grange (les combles)
Les belles cheminées font bien entendu parties du décor.


Et la pente du terrain détermine l’orientation de la maison.

Témoignage de la vie paysanne, la maison abritait la famille et les animaux.
Au rez de chaussée, on y retrouve les caves et l’étable pour la jument.

Au-dessus se situe l’habitation. Y vivent d’un côté, les résidents et de l’autre, côté amont, vaches et petits animaux. A l’étage se trouve le stockage de foin pour l’hiver.


Quant à ces petits chalets appelés “grenier” ou “mazot” ils sont implantés à l’écart de l’habitation principale et servent à y conserver à l’abri les récoltes de l’année et les objets précieux de la famille.


 Le Must du Ski:

 La vue sur l’entièreté de la chaîne des Aravis et le point culminant du domaine skiable 

1100 mètres de dénivelé, 3 km de longueur 
c’est la fameuse Dénivel’Maxx, autrement dit la descente du Mont Lachat.

Un slalom avec votre propre chrono et votre vidéo prête à être partagée sur les réseaux sociaux 

Le wing-jump dès 7 ans ou encore la  luge depuis les crêtes du Maroly, tout est possible 

Sans oublier les nombreuses possibilités pour les plus jeunes snowboardeurs 

l’espace freeride est dorénavant balisé et sécurisé.
Une énorme zone de neige poudreuse,
faisant malgré tout partie du domaine skiable.

Le domaine skiable du Grand Bornand c’est 86Km de pistes (210km Aravis), 49 pistes, 29 remontées mécaniques et près de 40000 skieurs/heure.

La meilleure adresse pour un déjeuner au sommet?
Le restaurant d’altitude Les Terres Rouges vous offre la plus belle vue sur la chaine des Aravis, un grandiose panorama à 360° à 1800 mètres d’altitude.

Sous forme de buffet, un self-service rapide avec de délicieuses spécialités savoyardes pour celui qui le souhaite.

Le Hamburger Savoyard fut mon choix avec une tarte aux Myrtilles 🙂
Rien que ça, sous le ciel bleu, et en terrasse s’il vous plaît !

 

 La bonne nouvelle, sur le site du Grand Bornand, jusqu’au 20 Avril 2018 

 

 Un court séjour tout compris Melting’s Potes (2, 3, 4 nuits) > -30% 

Unique condition: Etre 4 skieurs adultes pour jouer la carte d’un ski convivial et complice 

Entre amis le temps d’un week-end en réservant le « Court séjour Melting’s Potes » 

 

Partez & profitez de nombreuses remises sur le forfait de ski Grand-Bornand 
la location de matériel et l’initiation au biathlon.

J’ai logé ici  Hôtel 3 étoiles au Grand Bornand – Le Delta

Location du matériel de ski: Le centor

Location du Ski-Mojo au Chinaillon: Adrénaline

L’office de Tourisme

Les Terres Rouges


   

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+