Du rêve à la réalité…Tiens bon la barre sur le lac Léman…

Juillet 2018 – La mer à la montagne et baignade de Rêve : 4 lacs de Savoie Mont Blanc (suite…)

 

Aujourd’hui je vous parlerai du Lac Leman sur lequel la compagnie génarale de navigation (CGN) vous invite à un moment d’évasion en prenant le large sur le lac Léman à bord d’un bateau « belle époque »

Le prochain dont je vous parlerai sera le Lac d’Aiguebelette, le calme ainsi que la quiétude pour une ambiance plutôt zen sur ce petit lac où seul les Stand-up paddle, les kayaks et les avirons sont les bienvenus en plus des petites embarcations électriques, toujours dans la magnifique région Savoie Mont Blanc ensuite viendra le Lac du Bourget et pour clôturer cette splendide tournée de quatre fantastiques destinations, le lac d’Aiguebelette.

Je ne faisais que passer et je le voyais d’en haut, soit en avion en posant à Genève soit de l’autoroute en descendant sur Lausanne à destination des stations de sports d’hiver.
Je l’ai découvert pour la première fois de plus près lors d’une compétition de parapente qui se déroulait au bout du lac, face à la dent d’Oche située non loin d’Evian-les-Bains. Ce sera, un jour j’éspère, une bonne randonnée à faire.
Il paraît que c’est si beau.

Un cadre exceptionnel, ce Lac Léman à 372m d’altitude ; aussi appelé Lac de Genève, c’est le plus vaste des lacs d’Europe occidentale où est bien présent le monde maritime avec les croisières régulières sur les rives Franco-Suisses du Lac Evian, Thonon, Genève, Lausanne, Yvoire,…

Nous arrivons à Yvoire (25km de Genève),
un petit village fortifié construit au début du XIVe siècle.

Les remparts, les portes fortifiées et son château médiéval situés en bordure de lac afin d’avoir une visibilité la plus grande possible, font partie intégrante du décor agréablement fleurit.

Le clocher de l’église remis à neuf récemment est un très bon point de repère pour les skippers du Lac Léman, les petites ruelles fleuries et ses deux ports en font un village typique de pêcheurs mêlés aux chalets d’alpage sur les hauteurs du lac et des montagnes avoisinantes.

La magie du monde végétal opère sur vos 5 sens !

Le village est classé parmi les plus beaux villages de France et via le splendide Jardin des Cinq Sens, Yvoire reçoit la grande médaille d’Or de la société Nationale d’Horticulture en 1992.

La 1ère attribution du label « jardin remarquable » en 2004, et à nouveau en 2010 et 2016.
C’est un million de visiteurs reçus depuis l’ouverture en 1988.

Pour information, le label « Jardin Remarquable » fût créé en 2003 et est attribué par le Ministère de la Culture pour une période de 5 ans.

Horticulteur de formation, j’ai découvert ici un splendide recensement de plantes.

En fait, pour l’histoire on nous raconte que le jardin potager et verger du château fût abandonner, et devenu une friche.

D’anciens arbres fruitiers ayant survécu, Mr Yves d’Yvoire et Mme Anne-Monique d’Yvoire, propriétaire et créatrice du Jardin des Cinq Sens, décida il y a 25 ans de valoriser ce patrimoine arboricole sur un site médiéval. L’idée germa d’un chemin sur le thème des Cinq Sens.

Dans ce coin de paradis, j’ai retenu pour ma part la prairie alpine, avec un clin d’œil aux Edelweiss, Gentianes, Génépi, Saxifrages, etc…

Ensuite nous y découvrons le jardin du goût, de l’odorat, du toucher, de la vue et le sens de l’Ouïe.

Un dédale de sentiers regroupant plus de 1300 variétés. S’y perdre ? N’y croyez pas, vous serez accompagnés par un membre de l’équipe afin de profiter au mieux de la magie des lieux en recevant conseils et techniques de jardinage.

Le circuit en bateau électro-solaire :

Nous y retrouvons également des croisières à bord de bateaux électriques, silencieux.
L’occasion de naviguer sur le lac Léman se faisant attendre, nous montons à bord du « Foué » et c’est bien plus qu’une traversée.

Un bateau silencieux pour 49 personnes, sans odeur pour le plus grand bonheur des voyageurs puisque le moteur est électrique ; équipé de batterie lithium sa vitesse de croisière est de 6 nœuds. Les panneaux solaires servant à l’alimentation de l’équipement à bord.

Nous partons à la découverte du port d’Yvoire et de ses alentours.

un documentaire sonore vous en dira long sur l’histoire du village d’Yvoire, les différents poissons qui fréquentent le lac, la longueur, la plus petite largeur, la profondeur mais aussi sur l’unique plage de sable à Excenevex que je n’ai pas fréquenté.

J’aurais bien aimé faire quelques pas dans le domaine de Rovorée, la chataignière à Yvoire, avec ses 24 hectares de nature avec quelques points de vue sur le Léman, accessible librement au public, du lever au coucher du soleil.

Il vous en coûtera 5,50€ l’aller simple par personne d’Yvoire à La Chataignière.
Le circuit complet formant une boucle dure 45’ et coûte 9,50€

Revenu à Yvoire, nous prenons un apéro en compagnie de Monsieur le Maire sur la placette où se met en place un festival de Jazz.

Nous déjeunons à l’hôtel-restaurant du port.

Dans le cadre boisé à l’ambiance lacustre, ombles chevaliers, féras et filets de perches ravissent les gourmets en quête de saveurs authentiques.
A nouveau, nous sommes à table au bord du lac. Au cœur du port, c’est top quand même !

Thonon les Bains:
Plage, piscine et farniente après le Stand-up Paddle.

Quelques minutes de voiture et me voilà à Thonon les bains, à mi-chemin entre Yvoire et Evian les Bains pour une après-midi nautique : Stand-up paddle au programme situé juste après la plage municipale et ses piscines.

Une belle découverte, en solo, à deux sur une planche ou même tous ensemble sur la « big-mama » une planche gonflable pour 8 personnes. Sensations et fous rires garantis !

Ambiance année folle à L’Hôtel les Cygnes, Evian les Bains.

Un hôtel historique qui vous fera voyager dans le temps !

Avant même de franchir l’entrée on y découvre la reconnaissance du guide du Routard.

Dans l’allée on remarquera la Source d’eau sur la droite face au jardinet.

Je franchis l’entrée et là c’est tout le charme des années folles qui opère.

Il faut le voir, c’est unique. Les chambres sont décorées de couleurs, la mienne toute revêtue de jaune et de bleu, donne directement sur le Lac Léman et en face on devine Lausanne.

La salle à manger pour le petit déjeuner n’est autre qu’une grande verrière avec une vue ouverte sur le lac.

Le temps de checker la batteries de mon appareil photo et me voilà déjà reparti pour Evian Les Bains. La soirée est prévue et je suis attendu comme un VIP.

La plus grande barque à voiles latines sur le Léman:
Seule réplique de « La Savoie »

J’embarque à bord de « La Savoie », la barque emblématique du Lac Léman.

C’est une expérience unique, la plus grande barque à voiles latines au monde, pour mieux revivre l’histoire des barques du lac Léman.

J’imagine ce que l’on me raconte ….pour la petite histoire ; au 19ème siècle, les barques nécessitaient la présence de quatre à cinq bateliers appelés « les Bacounis » et servaient aux transport de pierres de taille, enrochements et graviers. Portant de 80 à 220 tonnes, elles sont plus grandes que les bricks plus répandues sur la côte suisse quant au trafic local de bois, fromages, vins et du bétail il est assuré par les cochères à fond plat. Ensuite, le train et les routes entraineront petit à petit leur disparition du lac avant la seconde guerre mondiale.

La barque « Savoie d’une longueur de 35m est une réplique de la barque SAVOIE de 1896

Elle est belle la vie quand même, jamais j’aurai cru un jour pouvoir être à la barre de cette mythique barque naviguant sur les flots à Evian-les-Bains avec pour paysage un coucher de soleil sur le Jura d’un côté et de l’autre le Chablais et le Pays de l’Abondance, mon fromage préféré.

 

Nous sommes reçus en comité plutôt restreint et le seul petit bémol enlevant le charme étant que les voiles ne peuvent être déployées suite à une défectuosité apparue il y a peu de temps ; le paysage et l’ambiance sur le pont sont particuières.

Ce soir c’est la demi-finale en Russie de la coupe du monde de Football, et le match à l’honneur n’est autre que France-Belgique.

Chaque minute qui passe et nous nous éloignons d’Evian pour découvrir les rives de Maxilly-sur-Léman à Saint-Gingolph. Le soleil se couche laissant place à une multitude d’étincelles sur les rives côté suisse.

Pas de ciel très très clair ce soir au vu des nuages mais les étoiles iront pour tous les bénévoles qui se donnent à fond pour continuer à faire voguez « La Savoie » ainsi qu’au traiteur ayant affrété le pont de la barque ce soir-là.

J’ai vécu une soirée magique et comme moi, vous pourriez la vivre.

Venez prendre le temps à votre tour sur cette superbe sortie ; le kiosque pour votre ticket est situé sur le port d’Evian et propose plein de sorties publiques. Allez voir toutes les infos sur les sites internet ci-dessous.

Après un petit déjeuner « La Grande Classe sur le bord du Léman », direction Evian-les-Bains.

On se ressource à Evian-les-Bains !

Le lendemain matin je suis allé boire directement à la source Cachat à Evian, un lieu incontournable pour remplir toutes nos gourdes Hydroflask.

J’ai aimé l’architecture aperçue et nos gourdes Hydroflask sont pour l’occasion, toutes remplies

J’ai envie d’y revenir et de prendre le temps pour plus de photos.

Notamment sur les quais où il y règne une atmosphère apaisante, reposante, relaxante.

Lieu d’exposition, d’exception entre lac et montagne, j’y reviendrai c’est certain mais pour l’heure je prends la destination en cette troisième journée, d’un autre lac incontournable, celui d’Aiguebelette à proximité de Chambéry…

L’Échappé Belge.

 

 

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+