Tignes, l’Open aux sensations

Tignes

Juillet 2018 – Tignes, l’Open aux sensations.

Ma décision est prise, je prends la route à destination de Tignes.

Et comme j’ai pris tant de plaisir au Lac d’Aiguebelette, je décide d’y faire une halte avec mon fils pour lui faire découvrir le Stand-up Paddle en démarrant à Nances, où se situe le petit port, à côté de la Maison du Lac.

L’eau est à 28C°, après une bonne heure à jouer avec l’équilibre, et à sortir de l’eau nous rejoignons un point de passage presque devenu tradition lorsque je pars en montagne : le Vieux Campeur. La caverne d’Ali baba pour multiples activités en montagne (comme à la mer).

 Ensuite je reprends la route en direction Tignes.
Le temps est nuageux et chaud et je me dis qu’avec l’altitude ça va se rafraichir.

Je fais un stop au barrage de Tignes.

 Le Lac du Chevril que je vois tout blanc de neige d’habitude est d’un bleu magnifique et entouré de montagne dont la Réserve Naturelle de la Grande Sassière où la faune est observable pour les amateurs silencieux à la photographie.

Ici pas possible de s’y baigner alors j’emprunte la route qui passe sur le barrage qui nous emmène au Lac de Tignes.

Les montagnes sont dissimulées dans les nuages qui sont bien chargés en eau au vu de leurs couleurs foncées et la pluie ne se fait pas attendre.

 J’en profite pour me rendre à un incontournable, La Maison de Tignes qui est l’Office du Tourisme.

 D’ici, je retrouve toutes les informations qui me seront nécessaires pour faire de ces 3-4 jours, L’Open au Sensation.

 Un plan de la zone d’activité et une liste de toutes les ressources outdoor me sont proposés et remis.

 Lors d’un séjour dans un hébergement partenaire de My Tignes Open, des activités sont offertes selon le nombre de jours d’hébergement.

 L’accès aux remontées mécaniques est illimité. Les autres accès gratuits concernent le tennis, le trampoline, le tir à l’arc et aux armes, la base nautique, l’acroland, le Crazy Air Bag, l’espace multimédia, le mini-golf, le lagon et Tignespace.

 Pour cela, une petite carte m’est remise et devra être présentée à chaque prestataire. Attention parfois il y a lieu de réserver et il vous faut absolument un smartphone et une connexion Wi-Fi.

Une fois ma tente installée au camping des Brévières (une centaine de places de mi-juin à mi-septembre), vu qu’il ne fait pas très beau je décide de faire un aller-retour au Col de L’Iseran pour me remémorer quelques bons souvenirs du passé sur Val d’Isère en Hiver.

Ce soir c’est feu d’artifice, mais le temps est à l’orage. Il est 21h30 et il fait déjà bien sombre. La pluie tombe de plus en plus et je me demande si le feu aura lieu. Le temps de manger avec le bruit de la pluie sur la toile de la tente ; l’orage s’est rapproché. Les éclairs et les coups de tonnerres se suivent puis se sont mélangés aux coups d’artifices.

La nuit ne sera pas si mauvaise mais je replie quand même ma tente au petit matin.

Quelle chance, nous sommes invités dans une résidence contenant de splendides appartements mais pour l’heure nous allons profiter du beau temps.

Le ciel est bleu et une randonnée s’impose.

Direction le Télésiège Palafour, qui nous emmène à 2565m d’altitude quand même.

La promenade ne fera que descendre vers le lac du Chardonnet ou de nombreuses traces de névés sont encore bien présentes.

Cet hiver fût exceptionnel, il est tombé 2x plus de neige par rapport aux autres années. 12 mètres ont ainsi été cumulés sur l’ensemble de l’hiver.

Pic-nic, photos, découverte des grenouilles sous un ciel bleu rempli de petits cumulus, c’est super chouette, en famille comme entre amis.

Fin d’après-midi nous revoilà à Tignes le Lac.

La soirée se passera à la piscine pour discuter des projets du lendemain, en fonction de la météo.

Plan A : L’aiguille percée, l’observatoire – Plan B : La crête au départ de Tovière.

Et finalement ce sera le Plan A.

La montée entre la sortie du télésiège « Palafour » et l’Aiguille percée ne dure qu’une demi-heure et nous offrira un magnifique paysage sur les sommets aux alentours.

Osprey Levity

Osprey Levity 45l

La pointe de Bellevarde, la Grande Motte, la Grande Sassière, le Mont Blanc, etc… de cet endroit il faut revenir sur ses pas, monter et ne pas basculer de l’autre côté de la crête mais plutôt monter à l’observatoire pour une vue à 360° sur les massifs, la réserve naturelle de la Grande Sassière et le Parc national de la Vanoise toute proche.

Quelle chance, sans vraiment préciser le lieu, je découvre des Edelweiss, des Ancolies, le Génépi jaune, la Gentiane, les Violettes parmi plein d’autres plantes intéressantes.

Le milieu dans lequel nous marchons est bien sensible et les marmottes en sont la preuve avec leurs cris aigus qui indiquent bien que nous sommes dérangeants.

Se poser le temps d’un pic-nic, sans faire de bruit, sans courir partout et elles réapparaissent les unes après les autres.

La quiétude retrouvée, elles courent les unes après les autres, roulent dans l’alpage ou se chamaillent.

Osprey Levity 45l

L’initiation à la DH…(Downhill – Vtt) 

Après une nuitée plus reposante, nous avons rendez-vous ce matin avec Yoan, Moniteur de randonnée en vélo tout terrain et Dh. La Dh c’est quoi ? On emprunte les remontées mécaniques avec un vélo équipé de super freins et de suspensions à la roue avant et à l’arrière comme pour une moto de cross et ensuite selon le niveau que l’on a on choisira de redescendre une piste prévue pour la pratique du vélo de descente classée par niveau de difficulté comme pour la pratique du ski.


A Tignes le Lac, derrière la maison du lac nous rencontrons à la boutique Mountain Story Adventures, notre moniteur et les vtt dernier cri que nous utiliserons.


Nous formons un petit groupe de 6 personnes.


Tout un équipement de protection nous est remis. Protection dorsale, coudes et genoux, des gants et un casque.


La totale pour aller dévaler les pistes du Bike-parc de Tignes mais pour le moment on va d’abord prendre connaissance de quelques petites techniques au sein du Bike-Land de Tignes qui nous aideront pour la suite. Pour bien commencer, évaluons notre niveau et amusons-nous sur la zone ludique avec le dual slalom, les virages inclinés, et les ponts en bois à franchir.


Technique de freinage, position sur le vélo lors du passage de bosses, comment attaquer un virage incliné, et c’est parti vers les hauteurs.


A chacun sa piste, les Descentes (DH) sont signalées selon le niveau de difficulté.


Nous empruntons uniquement les pistes vertes et bleues.


Le niveau suivant, le rouge convient aux vététistes de DH confirmés.


3 heures de sensation avec un paysage à couper le souffle. Même si on ne fait que descendre majoritairement, nous sommes en altitude, la concentration et l’adrénaline nous fais sentir que le cœur pompe et fonctionne bien.


La technique de l’équilibre est mise à l’épreuve, les bras et les épaules, toute la chaine musculaire est sous tension, du mollet aux trapèzes car nous sommes en position debout sur le vélo et les appuis se font autant sur les pédales que sur les poignées du guidon.


Les temps d’arrêt sont appréciables et l’on se rend bien compte que c’est hyper physique.


3 heures d’initiation et nous descendons de plus en plus vite.

Les sensations sont énormes et c’est trop bien de l’avoir essayé.

Ca donne vraiment envie de revenir et de faire un stage de plusieurs matinées pour découvrir les 160 km de single tracks tous niveaux confondus entre le 30 juin et le 2 septembre.

 76,4 km de DH, 36km de mixte comportant quelques petites montées pour encore plus de descentes et 50kms prévus pour les E-Vtt (électrique)

 Nous sommes restés sur le secteur de Palafour et déjà on a fait qu’une petite partie.

Les possibilités sont ici énormes puisque le télécabine de Tovière amenant à 2700m donne la possibilité de rejoindre Bellevarde.

Val d’Isere et tous ces endroits très bien connus de la coupe du monde de ski de descente, et du snowbard. Et vivement que ça recommence.

Voilà, j’avais envie de vous parler de cette activité très sympa.

 L’ACROLAND

Faire quelques jumps sur le lac m’aurait vraiment bien plus, mais la coupe du monde de foot a pris le dessus hélas et donc il faudra revenir. Prenez soin de prendre rendez-vous à l’avance parce que ça donne envie.

 Le Stand-up paddle on en a fait et c’était aussi très chouette.
Il faudra revenir pour tout le reste,c’est certain.

La Maison de Tignes


Mountain Story

Le Lac d’Aiguebelette

 

L’Échappé Belge.

Salomon

It's only fair to share...Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+